Jour1 : Paris -> Denver

Lorsque Philippe m’a fait la proposition de le rejoindre pour les deux dernières semaines de son voyage, j’ai beaucoup hésité avant de prendre la décision car je savais que ma femme Lysiane le vivrait mal. En ce jour de départ, les adieux avec Lysiane sont donc difficiles et dans ce cas, mieux vaut ne pas être présent lorsque l’autre part. Les Vols Paris -> Détroit et Détroit -> Denver se feront sans problème particulier et je retrouve donc comme prévu Philippe et Elisabeth à l’aéroport de Denver vers 21h30 Après une longue journée. On avait prévu initialement de faire les courses le soir mais il est tard et on remet ca au lendemain. Après avoir avalé un burger dans le seul endroit encore ouvert à 23h à côté du motel 6, je m’endors pour une courte nuit, jetlag oblige. De plus, on sera réveillé en pleine nuit par une bagarre à l’étage du dessus entre deux hommes éméchés.

Jour 2 : Denver -> Manitou Springs

En cette matinée fraîche, la première étape de la journée est de conduire Elisabeth à l’aéroport puisque les vacances sont terminées pour elle. Route ensuite vers un Wal Mart pour faire les courses d’usage car il faut prévoir pour plusieurs jours. Comme à mon habitude, je juge la glacière de mon ami Philippe sous dimensionnée et je la remplace donc par une autre digne de ce nom car j’emmène généralement une quantité importante de nourriture à tenir au frais. Nous voici donc en route vers Colorado Springs et la première halte de la journée sera à l’Air Force Academy qui abrite une chapelle à l’architecture futuriste non dénuée d’intérêt. Le temps est splendide et le fond de l’air frais, bref, le bonheur.

 

Route ensuite vers Garden Of the Gods, lieu du pique nique et terrain d’exploration pour l’après midi. Après une visite aux Siamese Twins et au fantastique Balanced Rock (n’est ce pas Philippe…), retour dans la partie centrale du parc où se situent les principales formations rocheuses. C’est clair, on n’est pas dans le Wilderness mais en s’éloignant du sentier pavé qui fait le tour du parc, nous empruntons un sentier de Chambers/palmer/Bretag trail et nous sommes rapidement seuls. En prenant un peu d’altitude, le panorama est top en cette fin d’après midi. En redescendant, on découvre un homme d’une soixantaine d’année en train de faire des pompes en plein milieu de la route ! ! ! Il a une pêche d’enfer et nous indiquera même un endroit dans les environs à ne pas manquer mais faute de temps nous ne pourrons y aller.

De retour au parking principal, on est monté sur la Corniche pour profiter de la vue et repérer les endroits intéressants pour le lever de soleil le lendemain. A Manitou Springs, nous trouverons un motel parfait bon marché avec cuisine et Micro ondes. Du coup on a mangé dans la chambre des plats surgelés réchauffés au four.

 

Jour 3 : Manitou Springs -> Alamosa

Après une nuit très fraîche sans chauffage, on se dirige vers le parc pour assister au lever de soleil sur les lieux repérés la veille. Par chance, le ciel est parfait et nous assisterons au lever de soleil sur Les principales formations dont North Gateway Rock, Kissing Camels ou encore Tower of Babel. Après une bonne moisson de photo, il est agréable de prendre le soleil en dévorant quelques cookies devant ce superbe Panorama.

 

Afin de ne pas toujours avoir les mêmes photos, on s’arrange pour ne pas occuper les mêmes endroits avec Philippe ce qui donnera des vues complémentaires. On a de la chance car une heure après le lever du soleil, le ciel se bouche et le restera pour la journée.

 

Après un rapide retour à l’Hôtel pour le petit déjeuner, nous prenons la route vers quelques pistes dans le Colorado qui font partie du Gold Belt Tour Backcountry Byway. Une Ballade sur la route non loin de Victor mène à plusieurs mines abandonnées et semble intéressante mais faute de temps nous n’irons que jusqu’à la 2ème mine. Passage ensuite par Victor petite ville qui a du avoir son heure de gloire du temps de la ruée vers l’or. C’est le type de ville qui symbolise un peu l’Amérique profonde avec une emprise du passé palpable à chaque coin de rue : vieux bâtiments à la limite de la ruine, anciennes échoppes peuplent la ville.

La route qui mène ensuite à Great Sand Dunes est ensuite longue et sans grand intérêt. Arrivés en milieu d’après midi aux dunes, le temps est pourri avec un vent à décorner les bœufs et un ciel chargé sans relief : bref l’extase pour la photo. Qu’à cela ne tienne, nous voici parti pour une petite ballade, non pas sur les dunes (vu le vent au sol, il ne vaut mieux pas) mais en longeant leurs bases.

 
 

Le vent est violent et nous cingle le visage et nous voyons fuir les traînées de sable devant nous. Malgré les conditions, on trouve quelques points de vue intéressants. En revenant à la voiture on passe par le camping où on discute un peu avec un photographe du Wyoming qui campe sur place. N’étant déjà pas adepte du camping en temps normal, je suis encore moins chaud vu les conditions et vu que nous ne sommes qu’à 30 miles de Alamosa et qu’il commence à pleuvoir, je convaincs Philippe de trouver un motel pour la nuit. On fera tout de même une halte au lodge du parc pour tenter de négocier un prix avantageux mais bien que celui ci soit quasiment vide, les proprios ne souhaitent pas nous faire de rabais. Pour le pays du business, nous sommes un peu surpris et n’avons manifestement pas la même logique qu’eux.

 

En sortant du parc, Philippe freine soudain et s’arrête sur le bas côté : il a repéré un paysage intéressant à photographier. Je ne trouve pas cela terrible sur le moment mais au final le résultat n’est pas si mal. Arrivés à Alamosa, surprise car on a du mal à trouver un motel pas trop cher et pas mal sont complets où déjà fermés pour la nuit. On en trouvera finalement un avec petit dej inclut à 73$ ce qui est correct pour le Colorado qui reste un état cher.

 

Jour 4 : Alamosa -> South Fork

Après la frustration de la veille vu le temps pourri, il nous tarde de voir si la météo sera plus clémente ce matin pour gravir les dunes. Le ciel est chargé mais par chance, à notre arrivée sur le parking, le soleil fait son apparition et nous gratifie de beaux reflets dans les dunes. Pour ma première vraie randonnée du voyage, c’est plus qu’une mise en jambe, surtout juste après le petit déjeuner. Nous entamons la montée vers le sommet de la seconde plus haute dune du parc soit environ 180m.

 

Le vent est de la partie mais avec le soleil, je retire vite le polaire pour ne conserver que ma veste en Gore Tex, je le regretterai plus tard…. Comme souvent dans les dunes, la montée est ardue et on recule de 50cm quand on avance de 1m. A un peu plus de la moitié de la montée, le vent devient très violent et je commence à avoir très froid. Philippe est devant à quelques dizaines de mètres et à cause du vent, je n’arrive même pas à ôter ma veste pour remettre mon polaire. Je dois m’y résoudre, je n’irais pas jusqu’au sommet et je renonce donc au ¾ de la montée, laissant Philippe gravir le sommet dans la tempête. L’arrivée au sommet fut épique en luttant contre le vent qui souffle en rafales violentes. La descente est plus soft et nous fait profiter de ce fabuleux paysage.

 

 

Route ensuite vers les paysages plus montagneux du Colorado. Après un arrêt pique Nique à Southfork, on se dirige vers Creede pour parcourir la Bachelor Loop Road qui est censée mener à plusieurs mines abandonnée. Les premières mines sont tellement insignifiantes qu’on en loupe la moitié… Heureusement vers la fin de la piste, la dernière mine vaut le coup d’œil avec sa structure colossale en bois. Il est interdit d’y pénétrer mais je tente tout de même une incursion pour admirer le paysage du haut du talus. Il doit y avoir encore des résidus d’explosifs car cela sent la poudre à plein nez.

 

Après un petit stop à Creede, petit village très sympa, la dernière destination du jour sera North Creek Falls Sur place, l’aire est en cours de rénovation et il est indiqué qu’il est dangereux d’aller au bord de la falaise mais nous décidons d’y aller quand même avec précaution.

 

En cette fin d’après midi, les chutes, bien qu’à l’ombre, sont très belles mais difficiles à photographier à cause des grillages au bord de la falaise. Après quelques minutes de contemplation, On reviendra sur nos pas vers notre lieu de résidence pour la nuit, j’ai nommé un camping à quelques miles de Southfork au bord de la rivière sur la 149. Il fait froid, humide et je ne suis pas très chaud pour dormir là, surtout qu’on avait repéré un motel à 50$ à Southfork le matin même. J’utilise cet argument pour supprimer une nuit de camping supplémentaire. On sera quasiment les seuls au motel et au final, je pense que c’est la bonne décision vu la couche de givre sur la voiture le lendemain : au camping c’était la crève assurée….

Jour 5 : Denver -> Manitou Springs

Qu’il est bon de respirer un bon air pur par une température négative à 2500m d’altitude et un ciel bleu que le soleil commence à éclairer. Route plein sud vers Treasure falls. Le premier arrêt de la journée sera pour Wolf Creek pass où une horde d’écureuils nous attend et espère de la nourriture de notre part mais ils se trompent lourdement. Une américaine me demande si je veux des crakers pour donner aux écureuils mais vu le regard que je lui lance, elle se doute qu’elle n’a pas posé la bonne question…

 

En redescendant dans la vallée, le deuxième arrêt, plus long celui ci sera pour Treasure Falls. Les chutes sont très belles et en plus nous sommes seuls à en profiter.

Après cette pause de presque 1h, route vers Aztec National Monument lieu de notre pique nique du jour. Ce ne sont pas les plus belles ruines de l’Ouest mais paradoxalement l’endroit le plus intéressant est une belle kiva reconstituée. Nous ne nous attarderons pas car l’après midi est chargée avec les Aztec Arches située sur des pistes qui partent toutes de la 550.

Philippe hésite à aller voir la première arche car la photo vue sur internet n’était pas terrible mais au final Navajo arch ou Arch rock vaut le détour.

 

La deuxième, Octopuss arch est moins intéressante et difficile à photographier.

 

Pour se rendre à la troisième, nous hésitons sur la piste à prendre car beaucoup de pistes se croisent. En raison des gisements de gaz, il y a de nombreuses stations avec des compresseurs accessibles par des pistes et du coup, beaucoup de pistes sont des culs de sac qui ne mènent qu’à des stations avec des compresseurs. Arrivés sur le parking, Cox Arch est accessible en 10min et s’avère très jolie et harmonieuse.

On pourrait presque se croire dans le Wilderness s’il n’y avait pas le bruit des compresseurs à quelques centaines de mètres.

Après l’avoir shootée sous tous les angles, nous sommes en route vers la dernière arche de la journée : Roof top arch. Le timing est séré car l’après midi est déjà bien avancée et nous n’avons pas le droit de nous tromper d’itinéraire sous peine d’arriver une fois le soleil couché. Philippe a deux indications pour s’y rendre et malheureusement je conseille celle qui s’avère la moins claire et du coup, on se trompe à plusieurs reprises de piste qui mènent toutes à des compresseurs. A quelques minutes du coucher de soleil, nous trouvons enfin la bonne piste grâce au GPS et nous aurons juste le temps de nous garer et courir comme des malades au pied de la falaise, au sommet de laquelle Roof top est posée, pour profiter des derniers rayons de soleil qui donnent une teinte dorée à cette jolie arche.

 
   

Sur la même piste se trouve Petroglyph arch qui ne vaut guère le détour mais on y fera tout de même un petit stop pour y faire de la photo documentaire.

La journée a été bien remplie et Philippe mangera comme quatre au Golden Corral local, chaîne de self service au rapport qualité prix imbattable (10$/pers). Vu ce que les américains engloutissent en général, je ne donne pas cher de la rentabilité de l’affaire….