NEW YORK CITY

Notre voyage aux USA effectué en juin 2012 comportait 4 parties: NEW YORK pour 4 jours, Big Cottonwood canyon dans les environs de Salt lake city, Moab pour 7 jours et Yellowstone/Grand Teton pour 9 jours. Ce Carnet de voyage relate notres découverte de la grosse pomme du 30 mai au soir au 4 juin au soir.

 

Jour 1

Après un vol de 7H10 prévu en A380 et finalement effectué en B777 pour cause de problème technique (changement d’avion de dernière minute), nous voici arrivé à JFK où je n’avais fait qu’une escale (6H, je me souviens encore !!!) en 2005. Pas de prise de tête, on choisi la facilité et donc le taxi qui nous mène en 1H à l’hotel (que nous avons trouvé ici), le Newyorker, situé idéalement à l’angle de la 8th avenue et de la 34th . Première étape, récupérer à Times Square le New York city pass qui nous donnera l’entrée à 70 attractions dans la grosse pomme. Times square n’est qu’à 15mn à peine à pied et force est de constater que nous sommes bien loin de nos contrées sauvage du southwest : c’est juste autre chose et il faut le voir comme tel. Une fois le pass récupéré, nous tentons le coup d’aller au sommet (enfin presque) de l’Empire state Building, le gratte ciel emblématique de la ville.

 
 

Proche du coucher de soleil, je crains le pire pour la file d’attente mais il n’en est rien. C’est assez rapide malgré les contrôles et nous voici sur le toit de la ville au 86ème étage : c’est blindé de monde et il n’y a plus tant de lumière que cela pour faire de belles photos sans compter qu’il faut jouer des coudes pour se frayer un chemin parmi la forêt humaine pour admirer une autre fôret, celle des grattes ciels. La vue est à couper de souffle et pas un poil de vent. Par contre, les trépieds sont interdits donc inutile d’espérer revenir de nuit pour faire des photos. Après ce premier contact, retour à l’hotel pour être frais et dispo le lendemain.

 

Jour 2

Comme à notre habitude, nous sommes debout aux aurores et dans le métro à 7H30 après un petit dèj pas terrible au resto de l’hotel. Premier contact avec le subway qu’on m’avait annoncé assez compliqué à l’usage. Certes, il ne faut pas se tromper de direction ni entre les express et les omnibus mais c’est plus facile que je ne le pensais. Vu qu’il n’est censé faire beau que les 2 premiers jours, je modifie le planning initial pour mettre les highlights sur les 2 premiers jours. Direction donc Brooklyn Heights promenade. Je ne sais pas si c’est le fait de s’arréter à High street, mais nous ne trouverons pas le départ de cette ballade, la honte !!! tant pis, la ballade sur la jetée et dans le fulton park permet d’avoir de belles vue sur les ponts de Brooklyn et Manhattan et sur la Skyline.

 

On cherchera bien ensuite le fameux point de vue sur le pont figurant sur l’affiche de « Once Upon a time in America » mais j’ai beau regarder dans toutes les directions, je ne vois pas d’où cela peut il être pris.

 

Direction le pont pour la traversée vers Lower Manhattan en faisant attention de ne pas se faire percuter par les vélos qui roulent à donf. Petite pause au pied du pont. Le début de la ballade à la découverte des castirons dans SOHO indiquée dans le guide du routard n’est qu’à 1km donc on y va à pied. Certains sont vraiment très beaux avec des facades très colorées. Pause citronade dans SOHO pour choisir l’endroit du repas.

 

Je me fie au guide du routard pour trouver de bons burgers : ce sera dans Greenwich village. Le trajet à pied permet de découvrir ce quartier pittoresque avec peu de circulation et où l’on se croirais presque à la campagne. Déjeuner au Corner Bistro : perso, je ne trouve pas les burgers top en ayant souvant mangé de meilleurs. Il faut dire qu’à New York de nombreux restos revendiquent les meilleurs burgers, pizzas et consors de la ville. Direction ensuite la High Line pour remonter vers la 30th

La promenade est joliment aménagée mais je m’attendais à des vues plus décalées de la ville. Au bout de la ballade, notre objectif est d’aller prendre les billets pour la croisière « Harbor Light » entre 19 et 21H qui démarre du pier 82 à l’angle de la 43th rue. Ce sera à pied en longeant l’Hudson River.

 

Une fois les billets réservés, direction midtown pour découvrir quelques buildings. Pour s’économiser un peu, on prend le bus qui remonte la 42th jusqu’à l’ONU. De là, flaneries autour de la 42th entre l’ONU....

la gare de Grand Central...

  le Chrysler Building (mon préféré)...
 

...et le Rockfeller centrer (50th) pour aller à Top of the Rock, l’observatoire qui fait concurrence à l’Empire state Building. La vue est différente avec central park en point de mire mais celle de son illustre voisin est plus spectaculaire à mon avis

 

Retour sur la 42th pour descendre tranquillement vers la 12th, point de départ de la croisière. Nous sommes pas mal en avance et largement le temps pour boire une bière au bowling en face. Le bateau est plein et nous avons de la chance d’avoir une place à l’air libre sur le pont supérieur. La croisière dure deux heures, longe manhattan vers le sud....

 

pour remonter ensuite jusqu’au Williamburg Bridge et revenir ensuite par le même chemin en passant à proximité de la Statue de la Liberté, à la tombée de la nuit.

 

c’est un vrai challenge de la faire de la photo qui soit nette sans trépied et sur un bateau qui remue pas mal. J’ai fait ce que j’ai pu avec mon appareil qui accuse le poids des ans côté gestion des hautes sensibilités. Lysiane à regreté de ne pas avoir pris son coupe vent car une fois le soleil couché, c’est pas la grosse chaleur. On en a plein les pattes après plus de 18km à pied : ce sera donc le bus pour nous ramener à l’hotel et une part de pizza mangée sur le pouce en face de l’Hotel : pour la gastronomie on verra plus tard.

Jour 3

Grand soleil pour cette deuxième journée et direction colombus circle au sud de Central Park pour une grande ballade (peu de monde en semaine) qui passe par Bethesda fountain, Belvedere castle, strawberry filed, les statues de Andersen et Alice au pays des merveilles, great lawn et le tour du réservoir (env 7km en tout) avec de belles vues sur upper west side. On comprend que les locaux s’y précipitent le week end.

 
 

On a largement pris notre temps et pourtant cela à pris moins de temps que je ne l’aurais pensé. Direction Chelsea pour une ballade dans la partie Historique, pas inoubliable, à retour par le Flatiron autre batiment emblématique de la ville. On se demande quel était le but des architectes. Je repère une adresse pour manger mais c’est un peu loin et nous ne voulons pas reprendre le métro donc je rentre dans le premier resto venu où notre look hikers tranche un peu avec la population du resto....

 

Après une bonne salade, cap vers Midtown pour une ballade à la découverte des plus beaux grattes ciels, indiquée dans le GR et qui part de la 53th. Celle si passe par le sony building, trump tower (pour admirer le mauvais gout du pathétique Donald et les vitrines à sa gloire), GE buildings, Sony building, IBM building, Seagram Building, Olympic Building pour s’achever sur la 5th avenue à hauteur de la 50th.

 

Nous voulons aller boire un verre au 230, un rooftop sur la 5th mais celui-ci n’ouvre qu’à 16H : qu’à cela ne tienne, nous irons à pied de la 50th à la 28th en descendant la 5th. Le bar n’est situé qu’au 20ème étage mais la vue est sympa.

 

Prévoir la petite laine , ce que n’ont pas les serveuses qui font le concours de la jupe la plus courte et qui ont l’air de se geler sévère….

 

Après cet intermède, il n’est pas tard mais retour à l’hotel pour une bonne douche et décider de la soirée de ce soir. Ce sera au BB king blues grill pour écouter un jazz band local qui nous fait passer un moment malgré les 105$ de l’addition (pourtant sans forcer) : à recommencer, il vaut mieux choisir la salle payante (40$ /p) car l’accoustique est encore meilleure et ce sont en général des pointures qui s’y produisent. Clap de fin sur cette journée bien remplie et près de 20km à pied.

Jour 4

Il était censé pleuvoir en cette matinée de Samedi mais le temps n’est pas si mauvais que cela. Pour le petit dej, nous faisons confiance au GR pour une petite boulangerie (levain bakery) au sous sol à l’angle de la 86th et de amsterdam avenue. Les cookie sont hyper caloriques et fondant à l’intérieur (aucun risque d’hypoglycémie après cela) et la baguette beurre confiture à tomber par terre. Excellent adresse. Direction le musée d’histoire naturelle sur la 81th pour l’ouverture. Il y a pas mal de monde mais en commencant par les dinosaures nous avons les salles pour nous tout seuls.

 

Ce ne sera pas pareil dans les salles dédiées aux animaux d’afrique,d’amérique du nord et à la faune marine. Les tableaux sont très réalistes les animaux expressifs, bref mention spéciale pour ce qui sera notre seul musée de New York :nous ne sommes pas réceptifs à l’art en général, sauf pour les sculptures que dame nature ou les civilisations anciennes ont réalisées.

 
 
 

Après cette pause culturelle, nous longeons upper west side à pied jusqu’à la 59th pour manger d’excellent Sushis achetés au whole’s food market à Colombus Circle. Après ce succulent déjeuner sur un banc de central park, passage pour se changer à l’hotel car il fait plus chaud que prévu. Direction Lower Manhattan et Ground Zero en métro pour rendre hommage aux quelques 2800 personnes qui ont perdues la vie en cette journée du 9/11 qui restera gravée dans toutes les mémoires. Direction enduite à pied Battery park. J’avais bien dans l’idée de faire un petit vol en Hélico au dessus de Manhattan mais Lysiane ne voulait pas car pour sa première expérience de Las Vegas au Grand Canyon en 2003, elle avait été malade durant le vol. Toutefois, la persuasion d’un vendeur à la sauvette et la faible durée du vol (20mn) ont eu raison de sa peur et elle ne l’a pas regretté car le vol à été top.

 

Etant assis à la fenètre gauche, j’ai eu des sueurs froides en voyant l’hélico survoler l’ile par l’Hudson river donc impossible de faire le moindre shoot mais heureusement au retour je suis du bon côté. La lumière n’est pas terrible mais pour les yeux c’est top.

 
 

Nous longeons ensuite l’east river pour remonter jusqu’au PIER18 et terminer par Wall street, plus pour l’architecture du Batiment que pour ceux qui travaillent à torpiller l’économie, et spéculer sur la misère des uns pour toujours enrichir les plus riches et apauvrir les plus pauvres. Pour le diner, ce sera le Won jo, resto coréen (qui pululent dans la 32th) conseillé par des collègues. C’est hyper bruyant et nous décoit un peu (trop épicé pour moi notamment). C’est un peu lourd et nous avons bien besoin d’une ballade nocturne (que j’avais prévue) pour éliminer tout cela. Ce sera une bonne promenade nocturne de 5km en remontant la 5th et en descendant par Broadway via Times Square pour essayer de faire quelques photos de nuit.

Avant de revenir à l’Hotel nous prenons un dernier verre au bar panomarique tournant (il fait un tour en 1 heure) au 48ème étage de l’hotel Marriot sur la 48th. C’est cher (50$ pour 2 coupe de champagne) mais cela vaut le coup d’œil : la vue est splendide et en 1h vous avez fait le tour de midtown illuminé.

 

Jour 5

En ce dernier jour les prévisions météo sont bonnes pour la matinée et cela doit se gater dans l’après midi donc il faut qu’on en profite un max le matin. Direction Harlem sur la 110th à l’extrème nord de central park pour un premier stop à Saint George cathedral qui impressionne plus par sa taille que par sa beauté. Nous poursuivons sur amsterdam avenue en passant devant l’université de Columbia : les américains payent très cher les frais de scolarité mais quand on voit les campus, on comprend un peu pourquoi. Direction la 125th que l’on longe jusqu’à Malcom X boulevard en passant devant quelques belles fresques et le mythique Appolo Theater.

 
 

Nous remontons ensuite jusqu’à la 140th pour arpenter le St Nicholas historic district et ses maisons bourgeoises. Un petit passage par un petit parc avant de prendre le métro sur la 135th pour redescendre vers Times square pour notre Gospel Brunch au BB King blues. Cela tombe bien on a carrément faim et la prestation du Gospel Band est de qualité et ne tarde pas à enflammer le public. A la sortie le temps à complètement changé et il a plu. Tant pis, on tente quand même le coup de la croisière en Water taxi sur le pier 84. En pressant un peu le pas, on arrive juste pour le départ de 15H15. Même si la méteo n’est pas terrible et que le trajet est le même que notre croisière 2 jours auparavant, celle-ci à l’immense avantage de passer très près de la statue de la liberté et même de stopper le bateau pendant 5 bonnes minutes pour l’admirer et shooter sur toutes les coutures.

Retour au PIER 84 à 17H, juste le temps de visiter le musée de l’air et de l’espace sur l’USS intrepid.

Il commence alors à pleuvoir assez fort et nous revenons à l’hotel sous une pluie battante histoire d'avoir un arc en ciel sur l'Empire State Building....

 

Pour le dernier diner, ce sera John’s Pizza sur la 44th. Comme souvent c’est hyper bruyant et pour ma part j’ai mangé de bien meilleure pizza dans le southwest (notamment au stromboli à page). Le mythique club de jazz Birdland étant situé sur la même rue, je tiens à passer devant pour jeter un coup d’œil. J’avais renoncé à y aller car le dressing code était à priori incompatible avec notre stock de vètements qui sont clairement orientés randonnée. Hors en regardant par la vitre, de nombreuses personnes sont habillées très cool. Le set de 9PM est imminent donc on se précipite au bar (30$ par pers avec une conso) pour 1H15 de pur bonheur. Un son magnifique (juste les instruments non amplifiés), un band de 14 musiciens de jazz latino/cubain menés par arturo O Farill grammy award de piano. Ce club est à ne manquer sous aucun prétexte et clôture de la plus belle des manières notre séjour Newyorkais.