Document sans titre

 

Commentaires: Il est loin le temps où l'on pouvait visiter Antelope canyon quasiment seul... personnellement, visiter un slot canyon blindé de touristes pas toujours respectueux des lieux me fait penser au métro aux heures de pointe (j'éxagère à peine) et dénature ces lieux magiques. si comme moi, vous aimez arpenter un slot canyon en ayant l'impression d'être seul au monde, Happy canyon est fait pour vous. Ce slot fait penser à Busckin Gulch par la taille (il est par contre nettement moins long) et pas l'image qu'il dégage avec ces troncs d'arbre bloqués entre les parois chariés par les flash floods. La comparaison s'arrête là car pour ce qui est de l'accès, c'est une tout autre histoire. En effet, il faut parcourir les quelques 16 miles de la Poison Spring road qui est extrèmement cassante dans les 5 derniers miles. Si nous n'avez pas un SUV 4*4 avec boite courte, très haute garde au sol et pneumatiques renforcés, passez votre chemin car l'aventure peux vite tourner au cauchemar. Pour ceux qui remplissent les conditions, le spot de camping sauvage au bord de la rim qui surplombe la dirty devil river est tout simplement l'u des plus beaux spots de camping que je connaisse dans l'Ouest même s'il faut composer avec les moustiques en été.

Carnet de voyage 2016 (juin) :

Jour 1: Ayant prévu de faire plusieurs pistes difficiles qu’un stock SUV ne permet pas d’affronter avec sérénité, j’avais prévu de louer un bon 4*4 pendant plusieurs jours auprès de twisted jeeps à Moab comme l’an dernier. Ce matin je prends donc possession de la jeep rubicon préparée. Pour info twisted jeep loue des rubicon largement modifiée par rapport au modèle standard car surélevée, avec modifications des suspensions et des pneus à toute épreuve. Vu la liste de décharges sur le contrat de loc, mieux vaut ne pas avoir de problème. Même l’assurance collision (la seule proposée pour ce type de véhicule) ne couvre pas les 5000 premiers $ donc prudence de rigueur sur la route. Une 4 places n’est pas de trop pour embarquer tout le matériel. Ces véhicules avec des pneus de rocaille ne sont pas prévus pour la route et donc c’est très instable en plus d’être très bruyant. Première visite du jour, Gemini bridges. La piste est bien défoncée pour accéder à la partie Nord d’est en ouest. Ce pont double n’est pas photogénique du dessus , comme cassidy arch dans Capitol reef, donc j’avais prévu également d’y aller par Bull canyon qui mène au pied. Là, la piste est bien pire mais sans problème pour la rubicon. Même une pente de sable mou et raide en sortant d’un gué est avalée sans coup férir. Le pont est plus beau vu d’en dessous mais ce n’est pas non plus l’attraction du siècle….  Après notre piquenique du jour, route vers Hanksville puis US95 vers le sud jusqu’à l’embranchement de Poison Spring road et ces quelques 16 miles de piste. Pour que ce soit moins pénible pour lysiane, je lui laisse le volant pour la première partie qui est plus ou moins cassante mais pas très difficile. Pour la deuxième partie, c’est une autre histoire : beaucoup de rochers, la piste est étroite, risque de crevaison très élevé avec des pneus classiques. Avec la Rubicon, pas besoin de se mettre en boite courte ni de bloquer les différentiels (chaque différentiel peut se bloquer au choix manuellement) pour passer mais on est content quand on arrive au bout : 1h30 pour faire les 16 miles jusqu’au premier spot de camping. Il y en a 2 sur la piste, celui-ci et un deuxième env 600m plus loin mais avec de moins belles vues. Ce soir ce sera camping un peu amélioré puisque Dave nous a prêté des chaises et une table. Pour la tente le sol n’est pas top plan mais cela fait l’affaire bien qu’il faille trouver de lourdes pierres pour caler les sardines qui tiennent mal dans un sol trop meuble. Par contre celui-ci est assez coupant pour les toiles de tentes. C’est un super endroit pour la vue et parfait pour prendre l’apéro qu’on ne peut pas prendre en backpacking !!!!  Par contre c’est infesté de gnats car trop tard déjà dans la saison ce qui terni un peu le tableau. Nous assisterons à un beau coucher de soleil et passerons une nuit correcte malgré un peu de vent.

Jour 2: Joli lever de soleil ce matin sur les buttes qui sont derrière nous. Dans l’absolu nous ne sommes pas pressés mais Happy canyon est un slot canyon donc l’objectif est d’y être vers 10h – 10h30 maxi et de plus il faut très chaud donc c’est plus tôt on part mieux c’est. Nous partons donc vers 7H30. La première partie longe la falaise sur ce que l’on imagine être l’ancienne piste avant que celle-ci ne soit bloquée par les rochers qui déboulent de la falaise. Les 3 premiers miles sont sans intérêt particulier et c’est à partir de là qu’on commence la descente jalonnée de cairns et qui est plutôt glissante car en loose rock. Elle n’est pas très longue et on atteint la dirty devil river au bout de 4 miles environ. Elle n’est pas à sec mais le niveau est très bas ; il suffit enduite de suivre le lit de la rivière et de prendre le premier canyon sur la gauche et on arrive rapidement à l’entrée des Narrows. Les seules photos que j’avais vu étaient celles de Olivier + celles dispo sur Google Earth et j’avoue que ce canyon m’a agréablement surpris en étant un mélange de Buckskin Gulch et de Lower antelope à certains endroits. Nous étions à l’entrée du canyon avant 10h donc au bon moment de la journée pour l’explorer. Nous ferons environ 1.5 miles donc 5.5 miles aller en tout et le plein de photo ; je regrette juste de ne pas les avoir faites au trépied pour avoir une meilleure qualité et photographier à la sensibilité nominale de l’appareil. Après une bonne heure et demie passée dans le canyon et un pique-nique à l’ombre à la sortie, il est temps de repartir bien que ce soit la plus mauvaise heure de la journée. Lysiane aura un peu de mal dans la montée à cause de la chaleur mais heureusement celle-ci n’est pas très longue. Après 11 miles et environ 5h nous arrivons à la voiture et reprenons la piste. Cette fois ci je garde le volant sur l’intégralité et nous mettrons 1h10 ce qui abrège le calvaire

Conseils: selon le véhicule et faut prévoir entre 1h15 (avec une jeep rubicon surélevée et spécialement préparée avec des pneus hors normes louée à Moab auprès de Twisted Jeep) et 2h30 (avec un SUV type Nissan X Terra donc l'un des meilleurs) aller simple pour les 16 miles de piste. pour être dans Happy canyon à la bonne heure il est quasiment impératif de camper sur place et partir le matin très tôt pour être sur place vers 10h (2 bonnes heures de marche). N'oubliez pas de vérifier auprès du BLM à Hansville l'état de la piste avant de vous aventurer.

Situation: à partir du seul carrefour de Hanksville, prendre la US95 vers le sud (direction lac powell) pendant 17.1 miles. prenez ensuite la Poison Spring road sur la gauche.

Intérêt:

Difficulté rando:

Difficulté piste:

Durée à consacrer:

la journée (idéalement avec nuit sur place)

Commodités:

Logement: camping sauvage, Hanksville

Restauration: pique nique